© JC Robert / NCTPS

Spots de plongée et PMT

Vous rêvez d’explorer les fonds marins du lagon calédonien ? Vous avez raison ! Sous la surface de l’eau, un monde aquatique merveilleux est à découvrir ! La Nouvelle-Calédonie est considérée comme un haut lieu de la plongée sous-marine à travers le monde. Qu’il s’agisse d’enfiler combinaison et bouteille ou simplement masque et tuba, les amoureux de la mer pourront découvrir une faune multicolore incroyable, nichée autour de magnifiques « patates » de corail. Les spots de plongée en province Sud sont très nombreux à la barrière de corail, au niveau des passes et des tombants. Les prestataires du territoire vous permettent des baptêmes en toute sécurité et des plongées professionnelles.

Plonger avec palmes, masque et tuba

Plonger n’est pas forcément synonyme d’un équipement et d’une formation encadrée. Un simple masque, un tuba et une paire de palmes vous permettent d’admirer de nombreux poissons, tout près des côtes de la province Sud. Pratiquer le snorkeling, ou « PMT », comme on l’appelle plus communément sur le territoire, se pratique partout dans le lagon. Des sentiers sous-marins ont même été aménagés pour vous donner toutes les chances de croiser les poissons-perroquets, poissons-chirurgiens, poissons-clowns, picots et autres espèces colorées. Parmi les spots de choix, nous vous conseillons le sentier sous-marin de l’îlot Canard, celui de Poé, ainsi que les fonds sous-marins aux abords de l’îlot Signal et du Phare Amédée. Pour une expérience insolite, rendez-vous au Ponton de la baie de Sainte-Marie : son tunnel sous-marin, son restaurant et ses transats vous offrent une journée détente complète !

Smile

Un conseil : le climat doux et ensoleillée de la Nouvelle-Calédonie permettent de pratiquer la randonnée palmée toute l’année ! Mais gare aux coups de soleil ! Avant de plonger, n’oubliez pas de mettre un lycra : on ne s’aperçoit pas à quel point on peut rougir lorsqu’on est dans l’eau. Les coraux sont fragiles, alors optez pour une crème solaire respectueuse de l’environnement corallien.

Plonger en bouteille au cœur des fonds marins

Les eaux claires du lagon calédonien et les passes près de la barrière de corail promettent des plongées de grande qualité. Dans la plupart des passes extérieures au lagon, on peut admirer de nombreuses espèces pélagiques : requins, raies manta, dauphins, dugongs. Bien sûr, les tortues sont observables, sans même avoir besoin de plonger en bouteille. Les récifs coralliens accueillent quantité d’espèces de poissons différentes. Vous êtes ici dans l’une des plus belles réserves marines du monde, dans une zone inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Pas étonnant que la biodiversité y soit extraordinaire, dans et hors du lagon. En dehors des passes situées aux abords de Nouméa, la plupart des centres de plongée proposent des explorations sur les sites de la Grande Terre, comme la fameuse aiguille de Prony, les canyons de la Foa ou encore les merveilleux tombants du Grand Sud.

Smile

Conseil : lors de la saison fraîche (avril – novembre), vous bénéficierez d’une meilleure visibilité (30 à 40 mètres). Vous aurez aussi certainement la chance de croiser des baleines sur le trajet. L’eau reste très agréable pendant cette période (autour de 22 °C).

Top des spots de plongée en province Sud

La province Sud de Nouvelle-Calédonie abrite un très grand nombre de sites de plongée de qualité, à l’intérieur et à l’extérieur du lagon. Parmi les plus beaux spots, voici les incontournables à ne pas manquer lors de vos explorations :

  • La fausse passe de l’île Verte, Bourail
  • Les passes de Boulari et de Dumbéa
  • La Vallée des gorgones, Île des Pins
  • L’épave de la Dieppoise, Nouméa
  • L’aiguille de Prony, dans le Grand Sud
  • Le récif Tabou, vers la passe de Boulari
  • La faille de Poé/faille de l’îlot Shark, Bourail
  • La grotte de Gadji, Île des Pins
  • Le grand coude de Kélé, Bourail
  • Le Récif Sournois, près du Phare Amédée
  • Le mur aux loches à Dumbéa

Plonger autour des épaves

Les épaves de bateaux échoués dans le lagon feront le bonheur des plongeurs aguerris. Elles abritent en effet une faune et flore extrêmement riche. Parmi les plus remarquables, ne manquez pas :

  • La Dieppoise au Phare Amédée : entre la passe de Boulari et l’îlot Amédée, c’est l’épave la plus connue de Nouvelle-Calédonie. Intentionnellement coulée en 1988, elle repose par – 26 mètres et abrite mérous, carangues, perches et nudibranches.
  • Le Humboldt : près de la passe de Dumbéa, c’est une épave d’un ancien palangrier long de 45 mètres. On peut voir la timonerie, les cales, l’hélice et la proue. Le site est peuplé d’apogons, de loches, de rougets et de rascasses.
  • L’épave du Sun Burnt Country, non loin de l’îlot Goéland. Ce ketch échoué en 1989 lors de la cours Brisbane-Nouméa donne lieu aujourd’hui à de belles plongées.

Baptême de plongée

De nombreux centres de plongée d’excellente qualité sont présents en province Sud. Des moniteurs qualifiés proposent différentes prestations, accessibles à tous les niveaux. Il est donc facile de faire son baptême de plongée à Nouméa, Bourail, La Foa ou l’Île des Pins. On peut plonger toute l’année et les baptêmes se font sur réservation. En général, un baptême consiste en une plongée d’initiation, précédée du brief de sécurité et encadré en permanence par votre guide-moniteur. D’une durée de 30 minutes à 1h, cette première expérience vous permet déjà de voir de nombreuses créatures aquatiques et vous promet de belles émotions.

Formations de plongée

La plupart des centres de plongées sont affiliés à un organisme certificateur ou à une fédération internationale. Vous pourrez donc facilement passer vos niveaux de plongée en province Sud : formations ANMP / CEDIP (Niveaux 1, 2, 3, 4), formations PADI. Les plongées se font généralement le matin. En exploration, vous effectuerez deux plongées sur la même sortie, après un trajet en bateau de 15 à 45 minutes. Généralement, la visibilité en plongée varie de 15 et 40 mères. Il est possible de louer le matériel de plongée directement au club, moyennant supplément.

Faire l’expérience d’une plongée de nuit

Plonger dans l’ambiance mystérieuse de la nuit provoque des sensations étranges, entre frissons et émerveillement. Passé les (maigres) appréhensions des premières secondes, vous serez fasciné par les coraux fluorescents et les espèces aquatiques, en grand nombre à ces heures. Les plongées de nuit s’effectuent généralement en début de soirée, entre 18h et 20h selon la période de l’année. Elles ont lieu pour la plupart non loin des côtes nouméennes, comme Seiche-Croissant.

Une plongée respectueuse de son environnement

L’écosystème de Nouvelle-Calédonie est très riche mais aussi vulnérable. La préservation de cet environnement sous-marin est l’assurance de pouvoir profiter de plongées exceptionnelles encore longtemps. Aussi, nous ne saurions que trop vous conseiller d’adopter ces quelques réflexes lors de vos explorations :

  • Ne touchez pas les poissons, tortues, et récifs de corail.
  • Ne restez pas trop longtemps dans les grottes sous-marines. Les bulles qui s’échappent des détendeurs exposent les organismes au milieu aérien et provoquent leur nécrose.
  • Ne jetez aucun détritus et ramassez ceux que vous trouverez.
  • Contrôlez votre flottabilité.
  • Vérifiez qu’il y a bien des bouées d’amarrage sur le site de plongée.
Nos suggestions