Légendes kanak du bonhomme de Bourail

Site et monument historiques, Patrimoine historique à Bourail

  Voir les photos (5)
Gratuit
  • La présence du bonhomme de Bourail est ancrée dans le paysage local et dans la culture du pays, puisqu’il fait partie intégrante des légendes kanak de la région.

    Le bonhomme de Bourail est un emblème de la région de par sa forme caractéristique bien connue des Calédoniens, mais également car il constitue un lieu de légende pour les populations kanak. Les langues Orôê et les Neku, parlées dans l’aire culturelle Ajië-Aro, ont donné les noms de “Dixèlè” et “Poyâxè” à la Roche Percée et au bonhomme de Bourail. D’après la tradition mélanésienne, une ouverture située à côté du bonhomme fait office de lieu de passage emprunté par les défunts afin d’atteindre le royaume des morts. Pour y accéder, ces derniers plongent du haut de la falaise depuis l’ancien belvédère, avant de rejoindre leurs ancêtres dans les flots. Le bonhomme de Bourail serait, d’après les légendes kanak, le gardien du paradis chargé d’accueillir les défunts dans l’autre monde.
  • Environnement
    • Au bord de l'eau
    • Plage à moins de 300 m
    • Vue mer
  • Langues parlées
    • Français
Prestations
  • Equipements
    • Parking
    • Parking gratuit
  • Services
    • Animaux acceptés
      • En période de ponte des tortues grosse tête (Novembre-Février), les chiens sont interdits sur la plage de la Roche Percée et de la Baie des Tortues afin de ne pas déranger les tortues ou de détruire les nids.
    • Animaux acceptés
      • En période de ponte des tortues grosse tête (Novembre-Février), les chiens sont interdits sur la plage de la Roche Percée et de la Baie des Tortues afin de ne pas déranger les tortues ou de détruire les nids.
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année
    Ouvert Tous les jours