Le couvent des femmes

Site et monument historiques, Patrimoine historique, Patrimoine religieux, Couvent, Bagne à Bourail

  Voir les photos (5)
Gratuit
  • Bâtiment construit par l’administration pénitentiaire, l’école Louise Michel abritait autrefois le couvent des femmes de Bourail, où des prisonnières françaises ont été déportées à la fin du XIXe siècle.

    Entre 1870 et 1887, plus de 500 femmes ont été envoyées en Nouvelle-Calédonie depuis les prisons françaises dans le but de « fournir » des épouses aux hommes ayant obtenu des concessions de terres après avoir purgé leur peine au bagne. Le pénitencier des femmes de Bourail, également appelé “le couvent”, car il était géré par les sœurs de Saint-Joseph-de-Cluny, a permis d’héberger nombre d’entre elles. Les concessionnaires pouvaient ainsi se rendre au couvent et demander à rencontrer ces femmes, pour ensuite en choisir une et l’épouser. Le couvent des femmes a été construit entre 1871 et 1874 par l’administration pénitentiaire avant d’être revendu aux enchères publiques en 1911. Le bâtiment abrite aujourd’hui l’école primaire publique Louise Michel.
  • Langues parlées
    • Français
Prestations
  • Equipements
    • Parking
    • Parking gratuit
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année
    Ouvert Tous les jours