Voir les photos (4)

Cimetière néo-zélandais de Bourail

Site et monument historiques, Patrimoine militaire, Cimetière militaire et mémorial à Bourail

Gratuit
  • Le cimetière néo-zélandais rappelle la présence en Nouvelle-Calédonie des soldats néo-zélandais pendant la Seconde Guerre mondiale et rend hommage à tous les disparus de l’ANZAC (Corps d'armée australien et néo-zélandais).

    Inauguré le 7 octobre 1945, le cimetière, situé dans le quartier de Nessadiou, rend hommage à tous les soldats néo-zélandais morts pendant la Seconde Guerre mondiale. De 1942 à 1943, des milliers de soldats néo-zélandais furent envoyés en... Inauguré le 7 octobre 1945, le cimetière, situé dans le quartier de Nessadiou, rend hommage à tous les soldats néo-zélandais morts pendant la Seconde Guerre mondiale. De 1942 à 1943, des milliers de soldats néo-zélandais furent envoyés en Nouvelle-Calédonie, qui servait à l’époque de base arrière aux forces alliées engagées contre le Japon. Bourail est alors devenu le principal quartier général néo-zélandais, où un camp d’entraînement, un hôpital, un centre de transmission, une station essence et une boulangerie ont été installés pour subvenir aux besoins des soldats. Dès 1943, les soldats morts lors des divers combats dans le Pacifique ont été enterrés dans le cimetière de Bourail, qui compte aujourd’hui 242 tombes et 449 noms inscrits sur son mémorial. Le 25 avril de chaque année, jour de l’ANZAC Day célébré en Australie et en Nouvelle-Zélande, une cérémonie y est organisée en mémoire des disparus.
  • Langues parlées
    • Français
Prestations
  • Equipements
    • Parking
    • Parking gratuit
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année
    Ouvert Tous les jours