Voir les photos (3)

Château Hagen

Site et monument historique, Patrimoine historique, Classé (Monument Historique), XIXe siècle à Nouméa
Gratuit
  • Entrez sur le domaine de la maison Taragnat ou Château Hagen et profitez de cet espace artistique et culturel au coeur de la capitale, dédié à l'art, l’histoire, l’architecture et la botanique.

  • Un peu d'histoire... Arrivé parmi les premiers colons à Port de France, Pierre Canel obtient en 1858 par concession de l’administration de la colonie, un terrain à la Vallée de l’Infanterie (actuelle Vallée des Colons), où il construit l'une des premières maisons d’habitation en pierre de la ville. En 1863, Jean Taragnat, Frère mariste qui a fait partie des premiers missionnaires catholiques débarqués à Balade en 1843, rachète cette propriété. Relevé de ses vœux en 1852, il épouse Jeanne...
    Un peu d'histoire... Arrivé parmi les premiers colons à Port de France, Pierre Canel obtient en 1858 par concession de l’administration de la colonie, un terrain à la Vallée de l’Infanterie (actuelle Vallée des Colons), où il construit l'une des premières maisons d’habitation en pierre de la ville. En 1863, Jean Taragnat, Frère mariste qui a fait partie des premiers missionnaires catholiques débarqués à Balade en 1843, rachète cette propriété. Relevé de ses vœux en 1852, il épouse Jeanne Gouge dont il a deux filles. Cette propriété qu’il acquiert comprend des dépendances et une maison d’habitation qu’il réaménage. Il projette également de construire à côté une grande demeure, mais il meurt en 1878 avant d’avoir pu exécuter ses plans. Ce sont sa fille et son gendre, Anne-Marie et Georges Marcel Préveraud de Sonneville qui héritent du terrain. D’après les plans de Jean Taragnat, ils construisent entre 1889 et 1892 la demeure qui est appelée « Villa au Banian ». En 1903, le couple vend la propriété à Lucy Hagen, veuve de Nicolas Frédéric Hagen. Ce dernier, après avoir vécu et travaillé en Australie, s’installe en Nouvelle-Calédonie où il crée une importante entreprise de commerce. La propriété change de nom et s’appelle « Ratisbonne », en référence à la ville de Bavière dont les Hagen sont originaires. De 1916 à 1947, l’aîné des 12 enfants Hagen, John-Charles Nicolas Hagen dit Tiby habite ce qui devient le « château Hagen » avec toute sa famille (Texte : L. Talbi).

    Classé au patrimoine calédonien, le château et ses jardins abritent désormais et tout au long de l'année nombre d'événements culturels pour petits et grands : expositions, projections cinématographiques, spectacles de danse, pièces de théâtre, concerts, journée et soirée à thème...
  • Environnement
    • En périphérie de la ville
    • Isolé
  • Langues parlées
    • Français
  • Documentation
Prestations
  • Equipements
    • Toilettes
    • Salle d'exposition
    • Parking
  • Services
    • Visites pédagogiques
    • Animateur permanent
    • Documentation Touristique
    • Visites guidées
    • Centre de loisirs
    • Spot photo
    • Concert/spectacle
    • Réception
    • Salon/exposition
    • Animaux non acceptés
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
  • Toute l'année
  • Lundi
    Fermé
    -
  • Mardi
    10:00 - 13:00
    14:00 - 17:00
  • Mercredi
    10:00 - 13:00
    14:00 - 17:00
  • Jeudi
    10:00 - 13:00
    14:00 - 17:00
  • Vendredi
    10:00 - 13:00
    14:00 - 17:00
  • Samedi
    10:00 - 13:00
    14:00 - 17:00
  • Dimanche
    Fermé
    -
  • Ouvert uniquement lors des expositions. Ouvert le dimanche après-midi lors du rendez-vous mensuel culturel "Votre Week-end au Château Hagen".