Se déplacer

Les routes qui sillonnent la province Sud et l’Île des Pins sont en bon état. Il est donc facile d’explorer les régions touristiques. Les bus desservent les principales villes, et de nombreux taxis-boats permettent de rejoindre les îlots paradisiaques de Nouvelle-Calédonie. Rejoindre l’Île des Pins se fait par avion ou par bateau. La location de voiture reste cependant la meilleure option pour explorer en profondeur le territoire, même si le vélo fonctionne bien pour les petites distances. Dans tous les cas, les habitants se feront un plaisir de vous indiquer le chemin. En attendant de prendre la route, voici un petit tour d’horizon des moyens qui s’offrent à vous pour vous déplacer en province Sud…

© Meng Xi / NCTPS

Se déplacer en province Sud en bus

Le réseau de transport en commun de l’agglomération de Nouméa

Nouméa et le Grand Nouméa disposent d’un réseau tout neuf : Tanéo. Celui-ci propose aux usagers un grand nombre de trajets à Nouméa, Dumbéa, Païta et au Mont-Dore.

Les principales lignes de bus de Nouméa et du Grand Nouméa :

  • La ligne L3 vous permet d’accéder aux plages du Kuendu Beach, de l’Anse-Vata, de la Baie des Citrons et au Ouen-toro. Elle passe également par le centre-ville, le marché municipal et la Baie de l’Orphelinat. C’est la ligne touristique par excellence à Nouméa.
  • La ligne M4 rejoint le Mont-Dore depuis la place Moselle et le marché de Nouméa.
  • La ligne N1 est une autre ligne assez touristique, qui vous emmène à Val Plaisance, Anse-Vata, Port Moselle.
  • La ligne N2 conduit au Golf de Tina et au Centre Culturel Tjibaou (ne fonctionne qu’en semaine).

Smile

Bon à savoir : sur les lignes Tanéo, un ticket individuel pris dans le bus ou sur une borne coûte 300 francs. Si vous devez effectuer plusieurs trajets, le mieux est d’opter pour un Pass qui vous permettra de payer moins cher et de voyager en toute simplicité.

Le réseau d’autocars interurbain (Raï)

Pour rejoindre les autres régions touristiques de la province Sud et du reste de la Grande Terre, c’est le réseau d’autocars interurbain (Raï) qui prend le relai. Depuis Nouméa, des départs ont lieu très régulièrement depuis l’ancien hôpital Gaston-Bourret pour Yaté, Bourail, ou encore Thio. En tout, ce sont 25 lignes et 360 arrêts répartis sur le territoire.

Scooter, Segway, Beach Car : les moyens insolites

En vacances, on a parfois besoin de sortir des sentiers battus… En matière de véhicule insolite, Nouméa a de quoi satisfaire nombre d’envies. Outre la location de scooter, qui est possible dans la capitale et à l’Île des Pins, vous pourrez vous essayer au Segway, au Buggy (fun car) ou à la « Nosmoke », cette voiturette écologique et vintage. Le Segway est une sorte de gyropode que vous pouvez réserver à la Baie des Citrons. La Nosmoke et la voiture Buggy se louent quant à elles au quai Jules Ferry, près de l’office de tourisme de Nouméa. Enfin, même s’il s’agit d’un tour guidé, pourquoi ne pas prendre le temps d’explorer Nouméa à bord d’un bus panoramique à deux étages ou du petit train ?

Louer une voiture

Si vous souhaitez partir plusieurs jours à la découverte des régions de la province Sud, le mieux reste de louer une voiture. Vous pourrez ainsi vous rendre où bon vous semble, même dans les contrées les plus reculées. Sur l’Île des Pins, dans le Grand Sud ou sur les petites routes de brousse, c’est souvent le seul moyen de vous déplacer et de rejoindre les points d’intérêt. Au départ de Nouméa, les loueurs sont nombreux. Ils pratiquent à peu près tous les mêmes tarifs pour des conditions similaires. Sur l’Île des Pins, les prix sont un peu plus chers (environ 30 %). Prenez la précaution de réserver votre location à l’avance car il peut y avoir pénurie de véhicule à certaines périodes de l’année. La plupart des routes de province Sud sont goudronnées et en bon état. La prudence est cependant de mise, notamment de nuit.

Smile

Un conseil : munissez-vous d’un GPS ou d’une bonne carte routière de Nouvelle-Calédonie, que vous trouverez dans les offices de tourisme. Certaines portions du territoire ne comptent que très peu de panneaux de direction.

Prendre l’avion

Au départ de Nouméa, vous pouvez prendre l’avion pour vous rendre à l’Île des Pins. Les vols s’effectuent depuis l’aérodrome de Magenta, ce qui est très pratique, car il est situé en pleine ville de Nouméa. Plusieurs vols par jour assurent la destination Île des Pins, en 25 minutes seulement. Parfait pour le week-end !

En bateau et taxi-boat

La Nouvelle-Calédonie étant un archipel, il n’est pas étonnant que le transport en bateau y soit très bien développé. Le taxi-boat est le moyen tout indiqué pour vous rendre sur les nombreux îlots de la province Sud. Depuis l’Anse-Vata à Nouméa, ces bateaux-taxis vous emmènent à l’îlot Canard et à l’îlot Maître à des horaires très réguliers. Depuis les autres ports et marinas de la ville, il vous sera facile de trouver un prestataire pour rejoindre l’îlot Signal, l’îlot Larégnère, le Phare Amédée… Ailleurs en province Sud, vous partirez de Boulouparis pour les îlots Tenia et petit Tenia, de la Roche Percée pour l’île Verte, de Thio pour l’îlot Toupeti, et du Grand Sud pour l’îlot Casy et l’île Ouen. Pour rejoindre l’Île des Pins en bateau, prenez le Betico II. Rapide et confortable, ce catamaran vous permet de gagner la baie de Kuto en 2h30 depuis Nouméa.

Smile

À noter : un service de navettes maritimes existe aussi entre le Mont-Dore et Nouméa. Ce peut être une bonne option si vous ne disposez pas de moyen de locomotion pour faire la randonnée du Mont-Dore en semaine.

Parcourir les régions touristiques en tour guidé

Vous souhaitez découvrir les essentiels de la province Sud ou de l’Île des Pins sans vous embêter ? Pourquoi ne pas opter pour un tour organisé ? Les agences touristiques proposent des itinéraires sur-mesure pour vos séjours et visites. Si la plupart des prestataires se situent à Nouméa, vous trouverez également des tours à la journée au départ de l’Île des Pins ou de Bourail. Renseignez-vous auprès des offices de tourisme ou des hôtels.

Faire appel à un taxi ou chauffeur privé

On trouve des taxis dans les grandes villes de province Sud, à Nouméa, Grand Nouméa, Bourail, Boulouparis, La Foa, Mont-Dore et à l’Île des Pins. Si vous n’avez pas de voiture, ce mode de transport vous permet de vous déplacer le soir, quand les bus ont terminé leur service, aux alentours de 18h-19h. Connaissez-vous l’application Pick Me ? Alternative au taxi blanc et vert classique pour la région du Grand Nouméa, elle permet de commander un chauffeur professionnel. En 2 clics, vous entrez votre destination et réservez. Pour vous déplacer depuis/vers l’aéroport de la Tontouta, des prestataires proposent un service de navette, adapté aux programmes des vols. Pratique !

Circuler à Vélo

Le vélo est un bon moyen de découvrir les paysages variés de la Nouvelle-Calédonie, surtout si vous avez le temps. C’est un mode de transport peu utilisé en dehors de Nouméa et des parcs, mais les cyclistes sont très bien accueillis où qu’ils aillent. À l’Île des Pins, vous pourrez facilement parcourir les principaux lieux d’intérêt à vélo. En deux-roues, la prudence est de mise : la circulation est faible, mais les conducteurs roulent vite et les routes sont étroites. Les loueurs de vélo sont concentrés à Nouméa. Certains prestataires sont spécialisés dans la location de VTT et de VTT à assistance électrique, qu’ils livrent directement sur les sites de randonnée. Ailleurs en province Sud, vous trouverez des loueurs au Parc Provincial de la Rivière Bleue, au Domaine de Déva et dans certaines structures d’hébergement.