© NCTPS

Parc des Grandes Fougères

Farino

Parc des Grandes Fougères

Un massif forestier classé

Le massif forestier du parc s’étend dans la partie terrestre de la Zone Côtière Ouest (ZCO), inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. À l’intérieur, une nature généreuse de forêt dense humide comprend un taux d’endémisme de 70 % et une exceptionnelle biodiversité. Le parc des Grandes Fougères a été créé en 2008 dans le but de protéger les écosystèmes présents dans ce domaine privé de la province Sud. Outre la zone ouverte au public, le parc couvre également un secteur de conservation et un espace dédié à la chasse au cerf et au cochon sauvage, deux espèces envahissantes, menaçant l’écosystème.

La fougère arborescente, star du parc

Le parc rassemble de nombreuses espèces de fougères. Parmi elles, celles qu’on appelle les « grandes fougères » et qui donnent leur nom au parc, sont les emblèmes du lieu. Appelées aussi « fougères arborescentes », elles font partie de la famille des Cyatheales. En Nouvelle-Calédonie, elles atteignent souvent plus de 20 mètres de hauteur ! En vous promenant dans le parc, admirez leur silhouette de palmier, avec leur tronc fin et leur couronne de feuilles. Les fougères règnent incontestablement sur les 500 espèces végétales du parc. Pour en saisir toute la beauté, écoutez leur murmure, quand une légère brise s’immisce dans leurs feuilles… De nombreux spécialistes de botanique, des ornithologues et des entomologistes viennent régulièrement recenser et étudier les spécimens du parc, faisant de celui-ci un lieu d’étude scientifique de renom.

Le paradis des espèces endémiques

Si la flore du parc est exceptionnelle, sa faune, notamment ses oiseaux lui ont valu d’être classé « Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux » (ZICO) par l’organisation BirdLife International ! Cagou, notou, pigeon vert, fauvette calédonienne : en vous baladant dans le parc, vous croiserez nombre d’espèces, dont certaines sont aujourd’hui menacées d’extinction. Adoptez une attitude calme et silencieuse, prêtez attention aux chants des oiseaux, vous constaterez à quel point ils vous entourent… et vous observent !

Pour apercevoir le célèbre cagou, optez pour le sentier qui mène au creek, en fond de vallée. C’est souvent là que les visiteurs les trouvent ! Sinon, le mieux est encore de demander conseil aux agents du parc lorsque vous achèterez votre billet d’entrée, ou d’opter pour une visite guidée du parc.

Des sentiers accessibles à tous

Avec des altitudes variant de 400 à 700 mètres, le parc multiplie les paysages et les points de vue. Panoramas sur la chaîne centrale et le lagon Ouest depuis les crêtes, cours d’eau en fond de vallée, forêt humide, niaoulis… Pour vous en rendre compte, de nombreux sentiers et pistes ont été aménagés. Randonnée pédestre ou VTT : il y en a pour tous les goûts ! Pour vous y retrouver, vous pouvez télécharger la carte des sentiers sur le site du parc, ou en demander une au guichet. Très bien conçue, elle présente les parcours avec leur niveau de difficulté, les aires de pique-nique et les principaux points d’intérêt. Au total, ce sont pas moins de 40 kilomètres de sentiers balisés qui vous attendent. De quoi revenir plus d’une fois !

Smile

L’info pratique : guettez la météo avant de venir, notamment avec des enfants. Mieux vaut randonner par temps sec, car quand il pleut, les pistes peuvent vite devenir glissantes !

VTT, footbike, balade à cheval

Sportifs, les circuits accessibles aux VTT ne sont pas sans difficulté. Classés « noirs » ou « rouges », ils nécessitent une bonne condition physique et un peu d’entraînement. En revanche, ils permettent d’accéder rapidement à de merveilleux points de vue. Les pentes ardues alternent avec les descentes, ce qui augure de belles sensations ! Il n’y a pas de loueur de VTT sur place, il faut donc prendre son vélo. Connaissez-vous le footbike ? Ici, pas de selle comme sur le vélo, mais bien deux roues et un espace bas où mettre ses pieds, à la façon d’une trottinette ! Originaire de Finlande, le footbike est ludique : il vous permet de gagner en vitesse et de passer les obstacles naturels sans difficulté. Cet engin amusant est proposé sur place à la location par Kick’n Ride (Sud Loisirs). Enfin, les amateurs de randonnée équestre pourront s’adonner à leur plus grand plaisir avec La Foa Randonnée, qui organise des excursions dans le parc, mais aussi dans toute la région !

Des visites guidées pour découvrir la faune et la flore

Pour mettre à profit votre sortie au Parc des Grandes Fougères, quoi de mieux que de bénéficier du savoir et de l’expérience d’un guide local passionné ? C’est ce que propose Marie-Claude Monefara avec Mêrêsaaba Rando. Originaire de la région, cette guide certifiée vous délivrera  les secrets des plantes traditionnelles médicinales, les arbres utilisés pour la construction et la symbolique de la faune et flore de la forêt. La randonnée guidée s’effectue sur un parcours de 3 à 5 kilomètres.

Une autre visite guidée, à thème cette fois-ci, vous permet de découvrir les espèces endémiques d’oiseaux présents dans le parc. Passionnée d’ornithologie, Isabelle a créé Caledonia Birds pour partager son amour des oiseaux avec les visiteurs curieux. Avec elle, muni du matériel d’observation fourni, vous apprendrez à repérer et écouter les notous, les rossignols à ventre jaune, les pigeons verts…

Dormir près du parc

Se rendre au parc aux aurores est une excellente idée pour profiter de la nature qui s’éveille, des chants d’oiseaux et d’animaux. Pour ce faire, le mieux est de passer la nuit dans l’un des hébergements environnants, le parc en lui-même ne proposant pas de structure pour dormir ou camper. Aux abords les plus proches, des gîtes, refuges et chambres d’hôtes sont de petits havres de paix, permettant aussi bien de planter sa tente que de louer un bungalow tout équipé, au bord d’une rivière. Si vous ne trouvez pas de place à Farino, Sarraméa, La Foa et Moindou sont aussi accessibles.

SUR PLACE ET AUX ALENTOURS

Informations pratiques

Les petits conseils à savoir

  • 4 535 hectares de forêt tropicale humide
  • Parcourir le parc à pied, à VTT, en footbike ou à cheval
  • Le parc est fermé le mardi
  • Visite guidée à partir de 4 personnes
  • Prévoir son repas pour déjeuner sur l’une des aires de pique nique

Se rendre sur place

Distance de Nouméa : 1h45 en voiture (itinéraire)
L’entrée se trouve à 6 km du village de Farino

Ouverture et horaires

Nos suggestions